Le kératocône est une maladie oculaire qui affecte la cornée en la déformant vers l'avant, ce qui lui confère une forme conique. Son nom provient du grec (keratokonus) qui signifie littéralement « cornée en forme de cône ».

Symptômes du kératocône

Les causes de cette maladie demeurent toujours inconnues, mais nous savons qu'elle présente des symptômes tels que la déformation de la cornée et les cicatrices cornéennes qui peuvent en résulter dans les cas extrêmes.

L’un des premiers signes typiques du kératocône est une vision floue qui peut s'apparenter à l’effet de flou causé par les erreurs de réfraction de l’œil plus courantes ou l’astigmatisme.

La perception d’images fantômes multiples autour d’un objet constitue le symptôme classique du kératocône. Cette maladie peut également provoquer des traces ou des flambées de distorsions , et s’accompagne souvent d’une sensibilité accrue aux lumières vives et de démangeaisons oculaires occasionnelles.

Le kératocône entraîne généralement une diminution de la vision de nuit. Les problèmes de distorsion visuelle et de vision floue sont plus prononcés dans des conditions de faible luminosité du fait qu’en se dilatant pour laisser passer plus de lumière, la pupille expose une plus grande surface irrégulière de la cornée.

Traitement du kératocône

Des lunettes ou des lentilles de contact souples normales peuvent aider à corriger les cas de kératocône les plus bénins. Lorsque la maladie progresse, des lentilles de contact rigides perméables au gaz et bien ajustées sont utilisées pour corriger l’acuité visuelle, ces lentilles ayant pour but de contrer la modification de la forme de la cornée. Il convient de préciser que les lentilles permettent de corriger les problèmes de vision associés au kératocône mais qu’elles ne peuvent ralentir la progression de la maladie.

À un stade avancé de la maladie, des lentilles de contact spécialisées et la chirurgie constituent les options les plus efficaces pour corriger les problèmes de vision.

Chirurgie et greffe de cornée

La greffe de cornée, que l’on appelle également la kératoplastie, est une intervention chirurgicale courante, bien maîtrisée et efficace. Il convient de préciser que les personnes ayant subi une greffe de cornée continuent souvent à avoir besoin d'une quelconque forme de correction visuelle.

L’intervention, qui est pratiquée par un chirurgien, consiste à retirer la cornée du patient et à la remplacer par la cornée d’un donneur. Comme la cornée n’a pas besoin d’un approvisionnement direct en sang, une compatibilité entre les groupes sanguins du donneur et du receveur n’est pas obligatoire. Le taux de réussite est généralement excellent, quelle que soit la gravité de la maladie, la technique chirurgicale employée et d’autres facteurs.

Les arceaux intracornéens, ou Intacs, ont été approuvés récemment par la FDA comme étant une alternative à la greffe de cornée. L'intervention consiste à pratiquer de petites incisions pour insérer de fins arceaux dans la périphérie de la cornée. Ces arceaux, à peine visibles, exercent une pression sur la courbure de la cornée de façon à aplatir le sommet du kératocône et à remodeler la cornée.

La réticulation du collagène cornéen (que l’on appelle également le cross-linking cornéen ou la CXL) est une nouvelle piste de traitement du kératocône à l’étude en Europe et qui fait actuellement l’objet d’essais cliniques aux États-Unis. Les liens de collagène réticulé forment des points d’ancrage naturels dans la cornée. Le traitement consiste à saturer la cornée en appliquant des gouttes spéciales, puis à activer la solution en exposant la cornée à une lumière UV dans le but de provoquer une réaction qui accroît les liens de collagène dans la cornée. Bien que ce traitement ne guérisse pas le kératocône, les études menées jusqu’à présent sont encourageantes et laissent présager qu’il pourrait enrayer l’évolution de la maladie.

Si vous croyez être atteint du kératocône ou si la maladie semble avoir progressé, n’hésitez pas à consulter votre spécialiste de la vue. Votre médecin est votre allié pour évaluer la santé de vos yeux et vous proposer des options de traitement. Il peut vous faire passer des examens complets pour dépister le kératocône. Passer des examens ophtalmologiques réguliers permet également à votre spécialiste de la vue de contrôler vos yeux et votre vision pour les garder en bonne santé aussi longtemps que possible.

Rien dans le présent article ne doit être interprété comme un conseil médical ni n'a pour but de remplacer les recommandations d'un professionnel de la médecine. Pour toute question particulière, rapprochez-vous de votre spécialiste de la vue.

Plus d’articles

Consultez nos produits